Derniers sujets
» Bastia - Bordeaux
Dim 28 Oct - 16:03 par ney

» Maritimo Funchal - Bordeaux
Jeu 25 Oct - 18:00 par ney

» Bordeaux - Ajaccio
Dim 23 Sep - 19:25 par ney

» Bordeaux - Etoile rouge de Belgrade
Sam 1 Sep - 13:07 par ney

» Tirage des poules
Ven 31 Aoû - 12:00 par ney

» Calendrier et résultat journée aprés journée
Dim 12 Aoû - 16:21 par Bleu marine

Statistiques
Nous avons 154 membres enregistrés
L'utilisateur enregistré le plus récent est laffitte

Nos membres ont posté un total de 2897 messages dans 515 sujets
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités

Aucun

[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 157 le Jeu 26 Fév - 18:53
Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée


Les Girondins au quotidien

Aller en bas

Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Lun 8 Aoû - 6:12

Carrasso triste

Le gardien bordelais Cédric Carrasso était triste après le revers à domicile dimanche contre Saint-Étienne, mais le gardien international a vu des raisons d’espérer.

A chaud sur Canal+, Cédric Carrasso a regretté le revers malchanceux, selon lui, des Girondins face à Saint-Étienne : « C’est dommage pour l’équipe car je pense qu’on a fait un bon match. Il y avait un esprit, une idée directrice. Je pense que c’était un match agréable à regarder. Mais des fois, il y a des matchs où tu as de la réussite, là c’est plus de la chance que de la réussite. C’est comme ça, ça fait partie du football : on se met un but, le deuxième, je crois qu’il ne s’imagine pas faire ça. Mais c’est comme ça, c’est la première journée, j’ai vu des choses intéressantes et une belle équipe des Girondins de Bordeaux. On a essayé de faire quelque chose. On a un état d’esprit, ça c’est bien. »

Football 365.
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 12 Aoû - 5:49

L.Sane "Finir dans les quatre premiers"

Titularisé dans l'axe de la défense bordelaise dimanche face à Saint-Etienne, Lamine Sané est conscient que son entente avec Michaël Ciani est encore perfectible. Selon lui, la patience est de mise.

Lamine Sané, que retenez-vous de la défaite de dimanche face à Saint-Etienne (1-2) et de ce manque de chance ?
Sur le match de dimanche, on l’a tous vu : on n’a pas de réussite. C’est vrai qu’on a eu un peu de mal aussi défensivement. On a été un peu fébrile. Au rayon des satisfactions, on a retrouvé des automatismes. On a essayé d’être solidaire. On allait tous dans le même sens. Comme a dit le coach (Francis Gillot), on a le même langage. Par rapport aux buts, c’est vrai que l’on n’a pas de chance, Mika (Ciani) qui marque malheureusement contre-son-camp et la frappe d’Aubameyang qui, je pense, voulait centrer. C’est un but assez insolite…

Vous n’avez pas trouvé que parfois il y avait un manque d’agressivité en défense ?
Non, quand Saint-Etienne mettait de la vitesse, on avait un petit temps de retard. C’est pour cela qu’on pouvait croire qu’il n’y avait pas d’agressivité. Mais ça ne se réglera pas du jour au lendemain parce qu’on change beaucoup au niveau défensif. Des fois, je suis à droite, des fois dans l’axe, donc c’est assez compliqué. Avec encore quelques réglages du coach, ça va mieux se passer.

Offensivement, on a vu de belles actions. C’est encourageant…
Oui, bien sûr. Dommage qu’on n’ait pas concrétisé. Il faut encore laisser un peu le temps et je pense que Bordeaux va être bien cette année.

C’est ce que vous attendez du nouveau coach : qu’il fasse mieux jouer Bordeaux ?
Non, honnêtement, le jeu, on l’a. On ne va pas dire que l’on ne sait plus jouer au football. Il y a un an et demi, on était là. On était costaud. Il faut juste procéder à une remise en mémoire. C’est dans la tête qu’il faut trouver ce petit truc qu’il manque en ce moment et tout va bien se passer.

Quel genre d’entraîneur est Francis Gillot ? Est-il proche de ses joueurs ?
Tout à fait, il explique très bien les choses. Il va au cœur du problème et il essaye de trouver plusieurs solutions parce qu’un seul ne suffit pas. On essaye de travailler sur nos points faibles et c’est comme cela qu’on va progresser.

Par rapport à l’année dernière avec Jean Tigana, la confiance était un peu rompue avec certains joueurs. Etait-ce aussi votre cas ?
Non pas du tout. Comme j’ai dit, moi j’étais là pour apprendre encore parce que je manque un peu d’expérience. Je n’avais pas perdu confiance du tout en Jean Tigana.

« Je veux évoluer dans l’axe »

Quelle est l’ambition du club cette saison ?
L’ambition du club cette saison, c’est finir dans les quatre premiers. Je pense que cela serait un bon objectif.

Malgré le départ de plusieurs cadres comme Alou Diarra, Fernando ou Wendel ?
Oui, bien sûr mais ça fait partie du football. Il faut reconstruire derrière. Il nous reste encore pas mal de joueurs et on peu faire quelque chose cette année.

Comment se passe la concurrence avec Henrique et peut-être bientôt Marc Planus ?
Chacun va apporter son petit truc. On n’a pas tous le même style de jeu donc après cela dépend des équipes, du choix du coach. La concurrence fait partie d’un groupe et du football, c’est comme ça qu’on progresse.

Vous pouvez dépanner à droite ou en milieu défensif. Mais votre but est-il bien d’être titulaire en défense centrale ?
Non, moi je veux évoluer dans l’axe. Après peu importe où, mais dans l’axe.

Votre frère Salif est parti à Nancy. Approuvez-vous son choix ?
Oui, c’est un bon choix de partir de Bordeaux même s’il est vrai qu’il avait beaucoup d’amis. Ce n’est pas facile. En plus, moi, j’étais là. Avoir un frère dans l’équipe, parfois ça peut aider mais, parfois, ça peut être un inconvénient. On avait l’habitude de rester ensemble. Si c’est pour son bien, je suis content pour lui.

Un petit mot concernant le déplacement de samedi à Lorient. Comment l’envisagez-vous sachant que les Lorientais doivent être près leur victoire au Parc des Princes?
Lorient est une équipe en confiance, une équipe joueuse. Il ne faudra pas se faire avoir comme on s’est fait avoir l’année dernière (ndlr : Lorient avait gagné 5-1 en février dernier). Il faudra être très patient et bien jouer les contres.

Vous n’allez pas forcement faire le jeu et peut-être les attendre ?
Lorient joue très bien. Nous, c’est notre style de jeu de pouvoir poser le ballon. Il faudra bien être concentré parce que les Lorientais jouent vraiment dans l’espace. En plus, sur le synthétique, on n’a pas l’habitude d’y jouer. Il faudra bien se concentrer et bien resserrer le bloc.

Football 365.
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 14 Aoû - 6:53

Logique selon Gillot.

Bien parti pour gagner, Lorient a vu Bordeaux arracher le nul dans les ultimes instants du match. L'entraîneur bordelais, Francis Gillot, estime que c’est un résultat logique.

« Cela aurait été un scandale de ne pas prendre au moins un point sur les deux matchs que l'on vient de faire. Au final, c'est une soirée positive. Au niveau de l'état d'esprit, quelque chose s'est créée ce soir. C'était un match plaisant à regarder », a déclaré Francis Gillot au micro de Canal Plus.

Football 365.
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Lun 15 Aoû - 15:12

Grave blessure pour Bellion

De retour à la compétition au sein de l’équipe réserve bordelaise, David
Bellion s’est blessé suite à un choc. Evacué en ambulance vers l’hôpital, il pourrait de nouveau être absent de longs mois.

David Bellion n’en a visiblement pas fini avec les coups durs. De retour à la compétition après une blessure survenue en février dernier lors de son prêt à Nice, l’attaquant bordelais effectuait dimanche se rentrée avec la réserce bordelaise. Victime d’un choc lors de la victoire de son équipe face à Béziers (2-0), l’ancien buteur de Manchester United a été transporté en ambulance vers l’hôpital. Il pourrait souffrir d’une fracture à la jambe.

Football 365.
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 26 Aoû - 17:04

Le groupe Bordelais avec Planus.

Pour affronter Valenciennes ce samedi dans le nouveau stade du Hainaut, Francis Gillot pourra compter pour la première fois de la saison sur Marc Planus. Le défenseur international revient d’une énième rechute et pourrait donc aider la défense bordelaise à se stabiliser, puisque la récente blessure de Henrique et le fait que Francis Gillot ne compte pas du tout sur Savic laisse encore beaucoup d’options ouvertes.

Foot01

avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 26 Aoû - 17:08

Ben Khalfallah,de retour en forme de revanche à Bordeaux

Depuis son arrivée à Bordeaux l'été dernier, Fahid Ben Khalfallah n'a pas vraiment confirmé tous les espoirs placés en lui. Peu performant et pris en grippe par une partie des supporters bordelais, l'ancien joueur de Valenciennes compte bien profiter de son retour de blessure et donc de sa forme physique retrouvée pour faire taire ses détracteurs et permettre à Bordeaux de retrouver le statut qui doit être le sien, à savoir un club qui joue l'Europe.

« L'an dernier, je n'ai pas réalisé la saison que je voulais. J'ai déçu et je me suis déçu moi-même. Je veux retrouver le niveau que j'avais quand je suis arrivé, deuxième meilleur passeur de Ligue 1 et meilleur buteur de Valenciennes. Je suis venu ici pour jouer l'Europe et j'ai la ferme volonté d'exprimer mon potentiel. D'ailleurs, tous les joueurs sont comme moi, ont envie de revanche. Raison pour laquelle l'ambiance est bonne, les gars adhèrent au projet de jeu. Chacun sait que s'il se marginalise, il s'exclut de lui-même…», a observé l'international tunisien dans le quotidien Sud-Ouest, lui qui est prêt à en découdre ce week-end face à ses anciens coéquipiers de Valenciennes.

Foot01
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 26 Aoû - 17:14

Trémoulinas ne saute pas de joie à l'idée de rester à Bordeaux,

En fin de saison dernière, Benoit Trémoulinas avait fait en compagnie d’Alou Diarra un tour d’honneur à Chaban-Delmas, certain qu’il allait quitter Bordeaux pendant l’été. Mais si le capitaine bordelais a bien changé de cap, les dirigeants girondins se sont accrochés à leur latéral gauche, qui n’a pas eu de proposition suffisamment solide de la part d’un gros club français ou allemand, comme il l’espérait. Alors, Benoit Trémoulinas a assuré à une semaine de la fin du marché des transferts qu’il serait toujours bordelais cette saison, mais à la vue de ses propos, ce n’est de toute évidence pas de gaité de cœur qu’il rempile. Le Réunionnais a refusé de prolonger son contrat, et avoue avoir du mal à croire que Bordeaux se battra pour une place européenne.

« Le mercato se termine mercredi prochain, aujourd'hui on peut dire que je suis à 99% Girondin. Il y a eu des discussions avec le coach et le président, ils m'ont convaincu de rester. Je ne prolongerai pas mon contrat. Nous avons fait un recrutement minimaliste, il ne faut pas avoir peur de le dire. Il ne faut pas se voiler la face. Il y a Marseille, Lyon, Lille et le PSG qui ont beaucoup de noms dans leur équipe. On va essayer de finir européen, même si on sait que ça va être difficile », a précisé un Benoit Trémoulinas qui a malheureusement du se voir conforter dans ses idées noires par les trois premiers matchs de la saison girondine.

Foot01
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Sam 27 Aoû - 21:48

Gillot félicite ses joueurs
Après la victoire in extremis de Bordeaux à Valenciennes samedi (1-2, 4eme journée de L1), l'entraîneur bordelais Francis Gillot a tenu à féliciter ses protégés et reconnaît que son équipe revient de loin.

« Nous revenons de loin. Nous avons fait un match courageux où nous n’avons rien lâché. A mon sens, nous sommes menés contre le cours du jeu à la mi-temps. Nous avons une belle réaction. Il faut féliciter les joueurs. Nous devons encore travailler. Nous avons eu beaucoup de mal contre cette bonne équipe de Valenciennes qui s’est montrée très entreprenante. Je ne pense pas qu’il y ait beaucoup de monde qui gagne ici », a affirmé Francis Gillot samedi dans des propos relayés par le site officiel des Girondins.

Football 365.
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 4 Sep - 18:20

Wendel surpris par le niveau

De passage à Bordeaux, le milieu d'Al-Ittihad, Wendel, a comparé le championnat saoudien et français.
Transféré à Al-Ittihad cet été, l’ancien Bordelais, Wendel, a fait un petit crochet par Bordeaux. L’occasion pour lui de comparer les deux championnats, français et saoudien. « Ce n’est pas le niveau de la Ligue 1. Franchement, j’ai été surpris car les joueurs sont très forts techniquement, a-t-il déclaré sur le site officiel du club. La différence se fait au niveau tactique. Parfois cela est un peu compliqué (rires, ndlr). Par contre, en 20 jours d’entraînement, j’ai vu des joueurs qui avaient, sans aucun doute, leur place dans le championnat de France.

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Jeu 8 Sep - 15:49

Krychowiak connaît Evian

Avant d'affronter l'Evian TGFC en championnat ce week-end, Grzgorz Krychowiak est revenu sur l'adversaire, qu'il connaît bien.
« Je me souviens bien de cette équipe (ndlr : Evian TGFC), car j’ai joué contre elle l’année dernière avec Reims. Elle se trouvait au-dessus des autres équipes présentes en Ligue 2, a déclaré Grzgorz Krychowiak sur le site officiel de Bordeaux. C’est une équipe qui joue au ballon et qui a des joueurs techniques et offensifs. Il s’agit d’une bonne équipe. »

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 11 Sep - 7:55

Gillot est très déçu.

L'entraîneur de Bordeaux, Francis Gillot, n'a pas caché sa déception à l'issue du match nul entre Bordeaux et Evian TGFC.
« J’ai trouvé que c’était un mauvais match. C’était techniquement très faible. Il y a eu très peu d’occasions, un manque de confiance, un manque de technique. Il y a eu du manque dans tous les domaines. J’attends mieux de mon équipe, que ce soit au début, au milieu, ou à la fin du match, a déclaré Francis Gillot à l’issue du match nul entre Bordeaux et l’Evian TGFC. Il n’y a pas que l’entrée, le plat de résistance et le dessert ne m’ont pas contenté non plus. Je n’ai pas dit qu’il fallait démarrer lentement lors de ma causerie. Malheureusement, il y a beaucoup de différence entre ce que nous disons et ce qu’ils font. »

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Mer 21 Sep - 8:28

Trémoulinas satisfait.

Le défenseur de Bordeaux, Benoît Trémoulinas a fait part de sa satisfaction après le nul concédé à domicile face à Lille.
Sur le site des Girondins, Benoît Témoulinas ne cache pas son soulagement après le nul face à Lille mardi (7eme journée de Ligue 1) : « C’est un bon match dans l’ensemble. Il y avait la place pour gagner. Nous avons été rigoureux et solidaires. Nous avons essayé de transformer nos occasions. C’est un bon point. Nous avons concédé peu d’occasion même s’ils ont maîtrisé le ballon en seconde période. Nous avons tenté de faire du jeu en étant costauds défensivement. Nous ne sommes pas abattus. Chaque match est une remise en question. Le match de Toulouse est oublié. Nous devions réaliser quelque chose ce soir ».

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Lun 5 Déc - 8:47

Bordeaux montre qu'il est sur la voie de la guérison.

Après Caen, Nancy est passé à la trappe à Bordeaux. Les Girondins vont mieux et ont facilement dominé une faible équipe lorraine plus que jamais relégable.
En direct du Stade Jacques Chaban-Delmas

- Guillaume Canet était présent au stade pour parrainer la rencontre mais aussi pour tourner une scène, avec l'aide du public, de son prochain film, Jappeloup. L'ancien champion olympique d'équitation Pierre Durand avait entraîné son cheval fétiche dans le cadre d'une enceinte de football pour l'habituer au bruit avant les Jeux Olympiques.

- Loïc Rémy avait marqué le but le plus rapide de la saison avec Marseille à Dijon au bout de 18 secondes. Jaroslav Plasil a fait mieux ce dimanche.

- Ce match était l'occasion d'un duel fratricide entre Lamine Sané et son frère Salif, prêté par les Girondins à Nancy cette saison. Les deux joueurs étaient même au marquage l'un sur l'autre sur les frappes arrêtées.

Football.365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Mer 7 Déc - 21:30

Mariano première recrue de Bordeaux ?

Les Girondins de Bordeaux s'apprêtent à accueillir le meilleur latéral droit du championnat brésilien de la saison passée.

Le club aquitain se serait accordé avec Fluminense pour recruter Mariano, âgé de 25 ans et déjà convoqué en sélection (il n'a jamais joué), d'après les informations relayées mercredi par RMC. L'indemnité de transfert serait de 3,2 millions d'euros, et le joueur serait attendu début janvier pour passer la visite médicale puis parapher un contrat de quatre ans et demi.

SFR.sports
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 9 Déc - 12:01

Cheick Diabaté revient sur le début de saison de Bordeaux et sur ses ambitions personnelles
Buteur à quatre reprises en L1 lorsque Bordeaux était dans le dur, Cheick Diabaté a évoqué avec simplicité le début de saison raté des Girondins. L'avant-centre malien donnera tout pour rendre ses supporters heureux.

Cheick Diabaté, après ces deux victoires consécutives face à Caen et Nancy, la confiance est-elle de retour à Bordeaux ?
Oui, depuis le début du championnat, on n’a pas eu la chance de gagner à domicile donc là, après ces deux victoires, c’est vraiment un grand plaisir. Cela nous donne envie de continuer à gagner des matchs. Il faut maintenant aller chercher la victoire à l’extérieur. On a un match important samedi à Marseille. Même si on sait que ça va être un match difficile car Marseille joue bien au ballon en ce moment, on est motivé.

Avez-vous regardé le match de l’OM au Borussia Dortmund ?
Oui, tout à fait. Je trouve qu’ils ont fait un gros match. Ils ont une équipe qui joue à fond jusqu’à la fin. A un moment donné, je me suis dit qu’ils allaient perdre. Mais ils ont eu du courage pour aller chercher la victoire.

Comme beaucoup de vos coéquipiers, considérez-vous que le mauvais début de saison de Bordeaux est dû à un manque de chance ?
Franchement, je pense aussi que c’est ça. Je me rappelle du match contre Saint-Etienne (1-2, 1ere journée de L1). Aubameyang a marqué le but de la victoire alors qu’il voulait centrer. Il y a eu des matchs où l’on menait mais à la fin, on a mal terminé. On peut dire qu’on n’a pas eu de chance.

Comment jugez-vous cette mauvaise passe ?
Ce sont des choses qui arrivent dans le foot. On a mal commencé mais ce qui compte, c’est de bien terminer. On a eu le courage de se parler durant ce temps-là et de s’encourager. Le coach aussi (ndlr : Francis Gillot) nous a beaucoup aidés pour pouvoir aller chercher la victoire. Il nous a fait comprendre qu’en jouant bien, on peut gagner des matchs. A un moment donné, on a compris et on a essayé de faire ce qu’il nous a demandé. Ça se passe bien maintenant.

Henri Saivet nous a expliqué qu’il y a eu quelques petites tensions dans le vestiaire pendant cette période mais pas de grosse embrouille. Etes-vous d’accord avec lui ?
Quand ça n’allait pas bien, je me rappelle qu’on s’est parlé entre les joueurs mais il n’y a pas eu de problème. Au contraire. On s’est encouragé parce qu’on ne voulait pas rester comme ça. On voulait gagner des matchs et surtout, on sait qu’à Bordeaux, les gens aiment le foot. Les supporters sont derrière nous et ils se déplacent tout le temps au stade pour nous soutenir. On s’est dit qu’on voulait leur faire plaisir en nous faisant plaisir. Il y a une bonne ambiance entre nous depuis le début de la saison. On rigole ensemble, on s’entend bien et on parle tout le temps. C’est magnifique. Tout va bien.

Paradoxalement, c’est quand Bordeaux n’allait pas très bien que vous avez inscrit vos quatre buts en L1. Comment avez-vous vécu cette période étrange ?
(Il réfléchit) Bordeaux allait bien pour moi mais c’est vrai que c’était un moment où on ne gagnait pas. Après, il y a des moments comme ça. J’ai eu de la chance de marquer pendant cette période. Je n’ai pas fini de faire ce que j’ai à faire. J’aimerais marquer et faire marquer encore plus car j’aime le club, j’aime Bordeaux et j’ai envie de faire quelque chose là-bas. Il va falloir que je recommence à marquer.

Comment expliquez-vous cette absence de but depuis quelques matchs ?

Pour un attaquant, ce sont des choses qui arrivent. Moi, je regarde souvent les attaquants africains comme Samuel Eto’o, Didier Drogba ou Emmanuel Adebayor. Et je vois qu’il y a des moments où l’on ne marque pas. Pour un attaquant, c’est difficile de marquer à tous les matchs. Je ne peux pas dire que c’est impossible mais c’est difficile. Il faut accepter de passer des moments comme ça. Mais je suis en confiance, j’ai toujours envie de jouer et de faire de bonnes choses. J’ai toujours faim. J’ai l’impression que le foot me manque énormément quand je ne joue pas. L’envie et la confiance sont là. On a un entraîneur qui nous met en confiance et nous dit les choses clairement. Quand ça ne va pas, il nous dit quoi faire.

N’êtes-vous pas trop déçu de vous battre pour le maintien alors que l’ambition des Girondins était l’Europe ?
Le fait d’avoir mal commencé le championnat nous a freinés pour pouvoir bien terminer la saison mais ça n’est pas fini ! Pour moi, si on arrive à gagner beaucoup de matchs, on peut avoir quelque chose. Il ne faut pas se décourager. Comme on dit : « Tant qu'y a la vie, on dit toujours y a espoir. » C’est du Magic System. Tant qu’on joue au foot et que tout va bien, on peut se dire qu’il va se passer de bonnes choses. Il faut penser comme ça pour pouvoir se donner du courage.

Pensez-vous qu’il y a moins de pression à Bordeaux que par exemple à Marseille ou à Paris ?
En fait, je peux répondre à cette question mais si je ne connais pas Marseille. J’ai toujours joué à Bordeaux. Je ne sais pas comment ça se passe à Marseille, Paris ou Lyon. Je ne connais que Bordeaux. Cela a toujours été comme ça ici et lorsque ça ne va pas, on nous demande tout simplement de faire mieux.

Vous attendez-vous à être sur le banc samedi contre Marseille ?
Je ne sais pas encore. Je m’entraîne toujours pour être titulaire. Je me donne à fond. Après, on a un entraîneur qui fait ses choix. On est nombreux ici en attaque comme au milieu donc on est là pour se compléter. S’il fait jouer quelqu’un d’autre, la prochaine fois, il me fera jouer. Dans ce cas, je ferais tout pour lui dire merci. Je suis prêt pour jouer titulaire. C’est sûr que ça me dérangerait d’être remplaçant mais je sais que c’est comme ça le foot.

Vous avez été contacté par Newcastle cet été. Comptez-vous rester à Bordeaux ces prochains mois ?
Pour le moment, partir de Bordeaux n’est pas mon objectif. Moi, je me sens bien à Bordeaux. Selon moi, si je pars de Bordeaux, ça n’est pas une bonne chose. J’ai des choses à faire ici. Je dois remercier le club et les supporters. Pour le moment, je vais rester à Bordeaux pour faire plaisir à des supporters que j’adore. On parlera d’un départ quand je souhaiterais partir. Bordeaux, c’est un peu mon deuxième pays. C’est un grand plaisir d’y faire de grandes choses.

Lors du Mercato hivernal, l’objectif prioritaire de vos dirigeants est de recruter un buteur. Etes-vous inquiet ?
Non, le foot a toujours été comme ça, partout dans le monde entier. Si on a signé à Bordeaux, c’est que le club voulait un attaquant de plus sinon, on n’allait pas signer. Si un autre attaquant vient pour aider l’équipe, c’est une bonne chose. Il se peut que la personne qui va venir nous fasse du bien. Je ne m’inquiète pas. Je suis un guerrier. Voilà. Même si Ronaldo (ndlr : le Brésilien aujourd’hui à la retraite) vient jouer à Bordeaux, cela va être un grand plaisir pour moi. Ronaldo, je l’adore, c’est mon idole en plus (rires).

Rédigé par Pierre GODFRIN (Football 365.)
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 10 Fév - 20:54

Premier triplé pour Kim Kyung-Jung

C'est à l'entrainement certes, mais c'est encourageant. Jeudi matin, Kim Kyung-Jung a inscrit un triplé lors d'une opposition. S'il confirme ses bons débuts, cet attaquant coréen pourrait renforcer plus vite que prévu le groupe de Françis Gillot.

Voici ce que Foot365 a écrit à propos de sa venue en Gironde :

"Comme beaucoup de clubs, les Girondins de Bordeaux avaient envoyé un émissaire lors de la dernière Coupe du Monde de la catégorie U20, l’été dernier en Colombie. Parmi les noms notés par les superviseurs bordelais sur leur petit carnet figurait notamment celui de Kim Kyung-Jung. Titularisé lors des trois matchs de poule disputés par la Corée du Sud et entré en jeu pendant près d’une heure face à l’Espagne en huitièmes de finale, jeune de 20 ans a tout de suite tapé dans l’œil des Girondins. Son dossier figurait sur le bureau de Jean-Louis Triaud depuis la fin du Mondial, mais le temps de la réflexion puis des soucis administratifs ont retardé l’arrivée du jeune attaquant à Bordeaux."

WebGirondins.com

avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 12 Fév - 18:06

Obraniak se rappelle aux bons souvenirs de Lille et offre la victoire à Bordeaux
Grâce notamment à un doublé de Ludovic Obraniak, Bordeaux a glané un précieux succès contre Lille. Les Nordistes pensaient avoir arraché le match nul mais ils ont été punis dans les dernières minutes par l'international polonais, qui faisait son grand retour dans le Nord.

Le debrief
Grâce à des buts de Nicolas Maurice-Belay (x2), Ludovic Obraniak (x2) er Yoan Gouffran, Bordeaux a glané un précieux succès contre Lille. Parfaitement organisés en 3-4-2-1, les Marine et Blanc ont su profiter des largesses défensives des hommes de Rudi Garcia, qui ont longtemps été aux abonnés absents ce dimanche après-midi. Inspirés sur le plan offensif, les coéquipiers de Jaroslav Plasil ont pourtant joué avec le feu en seconde période. Alors que l’on croyait le match plié à l’heure de jeu, les Dogues sont parvenus à égaliser en fin de match. Mais c’était sans compter sur l’abnégation de Ludovic Obraniak, auteur du but de la victoire dans les arrêts de jeu. Avec désormais dix points glanés sur les douze derniers possibles, le club du président Jean-Louis Triaud confirme sa remontée en classement. La mayonnaise commence à prendre. Même si l’équilibre est encore fragile, notamment au niveau de la maitrise du match. On ne peut pas en dire autant des partenaires de David Rozehnal, catastrophique en charnière, qui soufflent le chaud et surtout le froid ces dernières semaines. Avec cette défaite, les Lillois ont peut-être fait une croix sur le titre. Il va falloir rapidement rectifier le tir sous peine de graves désillusions. Contre le club au scapulaire, l’équipe lilloise a au moins montré qu’elle avait encore du cœur. C'est un début...

Les buts

2eme minute (0-1)
Légèrement décalé côté droit, Obraniak pénètre dans la surface lilloise, fixe Rozehnal et frappe du pied gauche. Son tir à ras de terre est repoussé par Landreau. Le ballon revient sur Maurice-Belay qui reprend du pied gauche. Sa tentative est déviée par Debuchy. Le gardien lillois ne peut rien faire.

8eme minute (1-1)
Payet se charge d’un corner côté droit. Son centre trouve la tête de Rozehnal qui a parfaitement coupé au premier poteau. Mais C.Carrasso est à la parade. Le ballon revient néanmoins sur le Tchèque qui arme une reprise de volée du pied droit. Son tir croisé ne laisse aucune chance au gardien bordelais.

17eme minute (1-2)
Maurice-Belay déborde sur le côté gauche et centre en direction de Gouffran qui contrôle et remet tranquillement en retrait pour Obraniak. Le désormais ex-Lillois reprend instantanément du pied gauche. Sa frappe tendue ne laisse aucune chance à Landreau.

50eme minute (1-3)
Maurice-Belay profite de l’apathie du duo Rozehnal-Pedretti pour aller défier Landreau. L’ancien Sochalien fixe tranquillement le gardien lillois et permet aux Marine et Blanc de faire le break.

60eme minute (1-4)
Plasil s’infiltre sur le côté droit de la surface lilloise. Son centre en retrait est repris par Gouffran qui trompe Landreau avec un peu de réussite.

65eme minute (2-4)
Hazard frappe un coup-franc plein axe. Son tir du pied droit termine dans le petit filet droit de C.Carrasso.

75eme minute (3-4)
A la suite d’une mauvaise relance de la défense bordelaise, Mavuba renverse le jeu côté droit. Oublié par les Marine et Blanc, Debuchy enchaîne parfaitement contrôle et frappe du pied droit. C.Carrasso ne peut rien faire. Magnifique but de l’arrière droit du LOSC.

89eme minute (4-4)

Nouvelle glissade de Ciani qui permet à Roux de placer une frappe gagnante du pied droit.

93eme minute (4-5)
Sur un centre venu de la droite et prolongé de la tête par Sertic, Obraniak, seul dans la surface lilloise, arme une frappe du pied gauche qui ne laisse aucune chance à Landreau.

Les moments forts
14eme minute
Servi côté gauche, Payet percute face à Henrique. Son centre-tir est détourné par C.Carrasso, vigilant.

25eme minute
Sur le côté droit, Balmont se remet sur son pied gauche avant d’adresser un centre parfait en direction de Roux. Oublié par la défense bordelaise, l’ancien Brestois n’appuie pas assez sa reprise de la tête. L’attaquant lillois s’est précipité. Seul, il avait tout le temps de contrôler et d’aller tromper C.Carrasso de près.

38eme minute
Maurice-Belay elimine Chedjou et part côté droit. L’ancien Sochalien centre en retrait en direction de Gouffran, Landreau étant sorti de son but. Gêné par Debuchy, l’ex-Caennais ne peut pas reprendre.

45eme+1 minute
Hazard s’occupe d’un coup-franc légèrement excentré côté gauche. Sa frappe enroulée du pied passe de peu à côté du poteau gauche de C.Carrasso.

56eme minute
Maurice-Belay décale Gouffran sur le côté droit. L’ex-Caennais temporise avant de servir Mariano qui arrive lancé sur le côté gauche de la surface lilloise. Le Brésilien reprend instantanément du plat du pied droit. Au-dessus.

74eme minute

Légèrement excentré sur le côté droit de la surface bordelaise, Debuchy déclenche une frappe croisée du pied droit, qui termine de peu à côté du poteau droit de C.Carrasso.

88eme minute

Bruno profite d’une glissade de Ciani. Le Belge élimine Planus avant d’armer une frappe du pied gauche. Mais C.Carrasso est à la parade.

Monsieur l’arbitre au rapport

On ne l'a presque pas vu. Un match sans histoire.

Ça s’est passé en coulisses

- L’entraîneur lillois Rudi Garcia était privé de Basa (épaule) et De Melo (ischio-jambiers).

- En mal de temps de jeu chez les Dogues, le milieu de terrain international polonais Ludovic Obraniak a été transféré à Bordeaux lors du dernier Mercato. Montant de l’opération : un million d’euros pour un bail de trois ans et demi.

- Francis Gillot, l’entraîneur de Bordeaux, devait composer avec les absences de C.Diabaté (CAN), L.Sané (soins), Biyogo-Poko (soins) et Ab.Traoré (CAN).

- L’entraîneur bordelais Francis Gillot avait une nouvelle opté pour un schéma en 3-4-2-1. Gouffran avait été préféré au Brésilien Jussiê pour débuter la rencontre.


Feuille de match
L1 (23eme journée) / LILLE - BORDEAUX : 4-5

Stadium Lille Métropole (17 256 spectateurs)
Temps froid - Pelouse difficile
Arbitre : M.Fautrel (7)

Buts : Rozehnal (8eme), Hazard (65eme), Debuchy (75eme) et Roux (89eme) pour Lille - Maurice-Belay (2eme et 50eme), Obraniak (17eme et 93eme) et Gouffran (60eme) pour Bordeaux

Avertissements : Pedretti (77eme) pour Lille - Ciani (42eme), Henrique (44eme), Obraniak (86eme) et Sertic (91eme) pour Bordeaux

Expulsion : Aucune

Source Football 365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Lun 13 Fév - 12:50

Après la victoire à Lille, Francis Gillot voit Bordeaux en pleine progression
La victoire de prestige obtenue à Lille ne déclenche pas l'euphorie dans les rangs de Bordeaux. Francis Gillot, l'entraîneur des Girondins, est bien sûr heureux de ce succès qui marque pour lui une progression significative de son équipe.

Francis Gillot, comment vous sentez-vous après cette victoire incroyable à Lille ?
Ca fait du bien parce que c’est contre une bonne équipe en plus. A Lille, je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup d’équipes qui aient marqué cinq buts et qui aient gagné. Pour ma part, c’est la première fois que j’y gagne en tant qu’entraîneur.

Qu’est-ce qui vous a plus dans le jeu de votre équipe ?
Même si on montré une certaine fébrilité en se faisant remonter, on a montré de belles choses, de très très bonnes même mais il reste aussi des choses à rectifier si on veut aller plus loin.

Aviez-vous décidé de jouer haut pour perturber le jeu du LOSC ?
En première mi-temps oui, mais beaucoup moins en deuxième, pourtant on répète à la pause qu’il ne faut pas reculer, qu’il faut continuer à les presser mais bon… A un moment donné, c’est l’adversaire qui nous pousse à reculer et évidemment, il arrive ce qu’il arrive, on prend des buts.

Comment était le vestiaire après un match aussi intense émotionnellement ?
On n’était pas euphorique car on était encore sur le coup d’avoir pris les trois buts et de se faire égaliser. Je n’ai vraiment pas senti d’euphorie, je pense qu’on se rendra plus compte demain (lundi) de ce que l’on a réussi à faire. Ils étaient plus préoccupés par le fait de s’être fait rejoindre au score que par la victoire. Le cinquième but, je ne sais même pas si tout le monde l’a vu (sourire). Mais c’est vrai, c’était calme avec la satisfaction du devoir accompli.
« Il n’y a pas de vérité dans le football »

Marquer cinq buts à l’extérieur, c’est un sacré challenge pour gagner un match…
Si ça arrive comme ça tous les samedis, je prends. Il n’y a pas de problème. On avait dit un système à cinq, c’est un système défensif mais on voit encore que malgré tout ce que l’on peut dire, il n’y a pas de vérité dans le football. On peut jouer à cinq derrière et marquer cinq buts ou inversement, mettre quatre attaquants et ne pas en mettre un. Il faut être prudent sur les interprétations… ça ne se passe pas souvent comme on l’espère.

Quel est maintenant l’objectif des Girondins ? Une place en Coupe d’Europe ?
Je leur ai dit, l’objectif sur les matchs retour, c’est de battre les équipes qui étaient devant nous. On a déjà battu Toulouse, on bat Lille. On est dans les quatre-cinq premiers sur les matchs retour. Ca veut dire qu’on est capable d’avoir une progression pour l’année prochaine. Mais en jouant comme ça, on peut encore revenir sur le sixième, le septième. Pourquoi pas ? Il faut enfoncer le clou contre Lyon et essayer de gagner à Montpellier. Et on va réduire l’écart comme ça. Ces matchs-là, j’espère qu’on est capable de les faire tous les samedis.

Qu’est-ce qui manque encore à votre équipe pour passer un palier ?
Il parait qu’on est premiers sur les premières mi-temps. On va essayer de gratter sur les deuxièmes alors, 60 minutes, 75, 90 afin d’être premier sur un match complet. On progresse mais il y a des hauts et des bas. Ce qui est intéressant, ce sont les dix points pris sur douze lors de la phase retour. Après, il faut continuer, ne pas se relâcher. Mais bon, j’ai un groupe qui travaille. Comme je vous l’avais dit en début de saison, même si les résultats n’étaient pas bons, je n’ai pas de tire au cul, il n’y a pas de joueurs qui a un mauvais esprit. A partir de là, la progression est lente mais elle est bien réelle.

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Ven 24 Fév - 23:12

Francis Gillot croit aux chances de son équipe face à Montpellier

Même si beaucoup de monde voit Montpellier poursuivre sa belle série face à Bordeaux, samedi soir à La Mosson, Francis Gillot est persuadé que son équipe peut poser de réels problèmes aux hommes de René Girard.

Francis Gillot, comment voyez-vous ce match face à Montpellier pour vos Girondins ?
Le rôle de favori va peut-être les handicaper contre nous car ce n’est pas du tout la même chose. Ils se doivent de gagner pour rester dans la course et nous, nous commençons à être une équipe embêtante à jouer.

A quel genre de match vous attendez-vous ?
Je pense que ce sera un match plus difficile qu’à Lille mais pas beaucoup plus. Lille et Montpellier se tiennent et présentent un peu les mêmes caractéristiques, avec tous deux une attaque canon. Si on est costaud défensivement, on peut leur poser des problèmes aussi.

Même s’ils offrent une prestation d’aussi bonne qualité que dimanche dernier face au PSG ?
Ils ont été impressionnants à Paris, c’est vrai, mais c’était contre une toute petite équipe de Paris donc il faut toujours savoir relativiser. Moi, j’avais vu Lille contre Saint-Etienne avant notre déplacement là-bas et je m’étais dit : « Je ne sais pas ce qu’on va faire là-bas ». Et puis, tout compte fait, on a gagné. D’un match à l’autre, tout peut changer.

Bordeaux n’a plus perdu en championnat depuis six journées. Pensez-vous que cette série puisse encore se poursuivre ?
Il y a quelque temps, quand on faisait à l’époque une petite série avec Ajaccio, je disais qu’il fallait être bon sur la durée. C’est ce que fait Montpellier. Mais la durée, c’est six mois. Aujourd’hui, on est bon sur deux-trois mois mais est-ce qu’on est capable d’être bon jusqu’à la fin du championnat ? Je ne sais pas.

Comment avez-vous préparé ce déplacement à Montpellier ?
On a travaillé les centres mercredi car c’est quand même la clé du match. Montpellier est plus efficace dans la réception des centres. Ils centrent beaucoup et ont deux latéraux qui montent beaucoup et centrent bien : Bedimo, qui est un ancien attaquant et Bocaly, qui monte beaucoup. Ils ont Giroud qui est très bon de la tête. Ils coupent les trajectoires et sont dangereux sur les coups de pied arrêtés. C’est un peu la clé du match : être costaud dans les duels et couper les trajectoires en même temps que Giroud et Belhanda. Il va falloir être très costaud au niveau physique, surtout dans le domaine aérien.

Ce choc de la 25eme journée de L1 a de quoi régaler les spectateurs de la Mosson. Qu’en pensez-vous ?
Sur le papier, ça a de la gueule. Après, il faut voir ce que ça va donner. Ce n’est pas forcément deux équipes qu’on attendait mais ça fait plaisir que ce soit l’affiche du jour. Contre Lyon, on n’attendait pas ce match-là. On attendait la victoire et on a été efficace mais on est un peu resté sur notre faim car on n’a pas été très bon. Après, des fois, il faut choisir. Et nous, on préfère les trois points quand même (sourire).

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Mer 21 Mar - 14:40

Bordeaux : Pas de fracture pour Gouffran

Yoan Gouffran, l'attaquant des Girondins de Bordeaux, souffre d'une grosse entorse et non pas d'une fracture.

Touché à la cheville droite à la suite d'un choc lors de l’entraînement de mercredi matin, l’attaquant bordelais Yoan Gouffran (25 ans) souffre d’une grosse entorse et non pas d’une fracture. Une bonne nouvelle pour le club au scapulaire qui a craint le pire pour l’ancien Caennais qui a été obligé de quitter la séance sur une civière.

« A l'heure actuelle, Yoan Gouffran continue la série d'examens cliniques auxquels il doit se soumettre pour évaluer avec précision la nature et la gravité de son entorse afin que le staff médical des Girondins puisse établir un protocole de traitement », précise les Marine et Blanc sur leur site officiel.

Rédigé par Football 365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Mer 21 Mar - 14:48

Francis Gillot inquiet sur beaucoup de point après le nul contre Ajaccio

Après la victoire à Brest, Francis Gillot attendait confirmation de la part de son équipe contre Ajaccio. Au lieu de cela, les Girondins, décevants, ont abandonné deux points, laissant leur entraîneur très dubitatif.

Francis Gillot, ce but encaissé dans les arrêts de jeu contre Ajaccio doit être difficile à encaisser…
Bien sûr. Quand ça arrive, c’est dommage. Mais nous n’avons pas su mettre le deuxième but et n’avons pas eu non plus beaucoup d’occasions pour le mettre. Nous avons plutôt eu cette occasion avant sur laquelle Yoann Gouffran frappe sur la barre. Quand il y a 1-0, il faut se mettre à l’abri, mais on n’a pas su le faire. Après, ça peut arriver aussi. De toute façon, on était un petit peu en-dessous de ce que nous pouvions faire. J’ai trouvé deux, trois joueurs en-dessous du rendement qu’ils ont d’habitude.

Développez…
L’absence de « Ludo » Obraniak a été préjudiciable aussi, même si « Greg » (Sertic) a fait son match. Nous avons eu beaucoup de mal dans la liaison entre les lignes. Nous avons eu beaucoup de mal également sur les côtés pour faire les décalages. C’est un match dans lequel il y a eu très, très peu d’occasions. C’est dommage de ne pas réussir à garder le résultat quand on mène 1-0. Parfois, il faut savoir gagner sans être bon. Nous n’avons pas été bons, mais nous n’avons pas su gagner, alors qu’on en avait la possibilité.

Que reprochez-vous essentiellement à votre équipe ?

C’est un ensemble de choses. On manque de hargne, peut-être… Sur le but, peut-être que le coup-franc n’est pas joué à la bonne place. Le ballon roulait… Bon, ce n’est pas une excuse, mais il y a eu deux, trois décisions de l’arbitre un peu… Ne vous méprenez pas, je ne veux surtout pas dire que c’est l’arbitre qui nous a fait perdre. On a surtout manqué d’un peu d’expérience sur les dernières minutes. Et si nous avions fait un bon match, on aurait gagné. Cela n’a pas été le cas.

Ce n’est pas la première fois que votre équipe se laisse surprendre en fin de match…
C’est arrivé aujourd’hui et ça nous était arrivé il y a six mois, oui. Maintenant, ça arrive à beaucoup d’autres équipes aussi. Et si nous sommes huitièmes, c’est qu’il y a encore beaucoup de choses à faire. Mais ça fait partie des choses à rectifier qu’on n’a pas su faire. Mais j’attendais mieux de mon équipe. Pour aller chercher les équipes de devant, il faut être un peu plus complet que nous l’avons été contre Ajaccio. Il y a eu beaucoup de déchet technique, beaucoup de choses à revoir. C’est dommage car après le match de Brest, nous avions la possibilité de confirmer. Mais nous n’avons pas su le faire.

Pensez-vous que votre équipe soit à sa place aujourd’hui ?
Bien sûr. C’est tout un tas de petites choses qui font qu’on n’est pas encore une équipe capable d’être dans les cinq premiers. J’espère qu’on va corriger ça sur les dix derniers matchs. Mais si on n’a pas gagné samedi, c’est qu’il y a encore beaucoup de choses à revoir. On est encore inconstant, donc on va travailler pour corriger tout ça.

En dehors du retour gagnant de Diabaté, quels enseignements positifs tirez-vous de cette soirée ?
Cheick qui rentre et qui marque, c’est toujours intéressant, bien sûr. Après, je suis désolé, mais des motifs de satisfaction, je n’en vois pas beaucoup d’autres. On perd ensemble, on gagne ensemble, et autant contre Brest, on ne pouvait retirer personne, car tout le monde avait été bon, autant samedi, on peut mettre la même note à tout le monde. Une note moyenne, peut mieux faire. Au niveau mental, on peut mieux faire, au niveau football également. On peut beaucoup mieux faire.

Rédigé par Rédaction Football365
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 12 Aoû - 16:11

Evian TG - Bordeaux : 2-3

En mal de rigueur sur le plan défensif, Evian-TG a raté son premier rendez-vous à domicile, surpris par des Bordelais séduisants dans le jeu et redoutables en contre. Les Girondins ont gardé la bonne dynamique, signant un 7e succès de rang.

Source L'Equipe.fr

Francis Gillot (entraîneur de Bordeaux, vainqueur d'Evian TGFC)
Il ne faut plus faire référence à la saison dernière. On s'en moque. Mais c'est bien de bien démarrer surtout à l'extérieur. C'est une victoire méritée. Il y a eu de très bonnes choses mais je pense que ce match aurait dû se conclure avec trois buts d'écart en notre faveur. Nous ne sommes pas parvenus à mettre le quatrième ou le cinquième but et heureusement qu'il ne reste pas beaucoup de temps pour jouer après le second but d'Evian car nous nous serions faits peur alors que nous avons maîtrisé la rencontre de bout en bout. C'est encourageant. C'est un peu le ressenti que j'avais eu dans les matches de préparation et cela s'est confirmé ce soir. C'est une bonne victoire pour nous.

Source Football 365.

Ligue 1 : le trio OL-Lille-Bordeaux s’impose, le PSG tenu en échec !

Les succès à l’extérieur ont d’ailleurs été nombreux. Pour preuve, Bordeaux a brillé à Evian-Thonon-Gaillard (2-3). Obraniak (10e), Gouffran (14e) et Saivet (53e) sont les buteurs côté girondin, Wass (18e) et Khelifa (90e+3) sauvant l’honneur de la bande à Pablo Correa. Dans un duel qui sent bon le Sud,

Source Foot Mercato
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Bleu marine le Dim 12 Aoû - 16:13

Bordeaux efface le passé, Evian TGFC inquiet pour l'avenir

Oublié l'entame de saison catastrophique de la saison dernière, Bordeaux a débuté le championnat par une victoire (3-2) face à Evian TGFC. Francis Gillot est satisfait mais prudent. Pablo Correa, lui, a de quoi s'inquiéter.

« On ne fait plus référence à la saison dernière, on s’en fout ! » Francis Gillot veut oublier l’entame de championnat catastrophique de Bordeaux la saison dernière. Et quoi de mieux qu’une victoire (3-2) sur le terrain d’Evian TGFC pour effacer ces douloureux souvenirs. Premier match et donc premier succès pour les Girondins. La saison dernière, le club de Jean-Louis Triaud avait dû attendre la quatrième journée face à Valenciennes pour remporter son premier succès. Au-delà du résultat, l’entraîneur aquitain a apprécié la manière. « C’est un succès mérité car on a montré de très, très bonnes choses », a déclaré l’ancien coach sochalien. Avant d’ajouter avec exigence : « Mais c’est un match qu’on aurait dû gagner par au moins trois buts d’écart. On n’arrive pas à mettre le quatrième. Heureusement que le match est terminé après leur second but sinon on peut se faire peur dans une rencontre qu’on a maîtrisé de bout en bout. » Car même privé de Plasil (reprise), Nguemo (genou), Jussiê (cuisse) et Maurice-Bellay (laissé sur le banc), Bordeaux a largement dominé les débats face à son adversaire haut-savoyard.

Ludovic Obraniak, d’une magnifique frappe, avait ouvert la marque à la 11eme minute, imité rapidement par Yoann Gouffran d’une « Madjer » efficace (14eme) avant que Cédric Carrasso ne redonne espoir aux hommes de Pablo Correa en se trouant sur un coup-franc de Daniel Wass (17eme). Un espoir sans lendemain tant les Bordelais contrôlaient le match. Après l’égalisation logiquement refusée à Bérigaud pour une main (25eme), les attaques bordelaises ne cessaient de mettre à mal une équipe d’Evian TGFC complètement dépassée. Après les multiples tentatives de Trémoulinas, bien en jambes samedi, Ben Khalfallah ou Sertic, c’est finalement Saivet qui aggravait le score d’une tête consécutive à un corner d’Obraniak (52eme). Le but de Khlifa sur un relâchement coupable de la défense bordelaise dans les arrêts de jeu n’est qu’anecdotique. Pour Francis Gillot, ce but tardif montre que ses joueurs ne sont pas restés concentrés jusqu’au bout. « Sur le second but de l’ETG, le joueur ne doit jamais centrer et le ballon ne jamais arriver. Ce sont des petites choses qui coûtent cher. »

Face à Evian samedi soir, il aurait fallu faire beaucoup plus d’erreurs pour quitter le Parc des Sports d’Annecy avec une défaite. « Ce n’est pas la défaite en elle-même qui me déplaît mais sa forme, a déclaré Pablo Correa à l’issue du match. On n’a pas été capables de tenir le combat pendant 90 minutes et physiquement, on a planté le drapeau très rapidement. » Déjà auteur d’une préparation inquiétante (cinq défaites pour un nul), Evian n’a pas rassuré à l’image de la défense centrale composée d’Angoula et Cambon. « On a été défaillants mentalement et physiquement. On ne jouera pas autre chose que le maintien sans un autre niveau d’exigence. » Le constat de Pablo Correa est dur mais lucide. Neuvième l’année dernière, les Haut-Savoyards devront hisser leur niveau de jeu s’ils ne veulent pas vivre une saison galère. Côté Bordelais, il ne faudra pas s’enflammer. La réception de Rennes et le déplacement à Paris s’annoncent délicats. Mais Francis Gillot sera assurément là pour rappeler à ses joueurs que l’année dernière, Bordeaux avait dû attendre la 12eme journée pour remporter son deuxième succès. Même si le coach bordelais « ne fait plus référence à la saison dernière. » Il « s’en fout ! »

Rédigé par William BREE (Football 365)
avatar
Bleu marine
supporter agréé
supporter agréé

Nombre de messages : 131
Age : 55
Date d'inscription : 09/07/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les Girondins au quotidien

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum